Continuité pédagogique : quelques conseils…

Publication le dimanche 24/10/2021

Depuis lundi 16 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre, les écoles sont fermées. La continuité pédagogique est assurée, c’est-à-dire que les enseignants mettent en place l’école à distance. Mais en tant que parents, on ne s’improvise pas enseignant… alors voici quelques astuces pour rythmer vos journées.

  1. Vous connaissez votre enfant

Vous êtes la personne qui le connaissez le mieux: ses centres d’intérêt, ses envies, ses forces et ses faiblesses, sa capacité de concentration, … Vous pouvez ainsi identifier les domaines sur lesquels il faudra travailler prioritairement.

  1. N’hésitez pas à solliciter l’établissement de votre enfant

L’organisation des mesures exceptionnelles sont bien claires: la continuité pédagogique doit être assurée. Vous devez être en mesure d’avoir un interlocuteur à qui poser des questions ou envoyer des exercices, selon les modalités fixées par l’école de votre enfant. Ne restez pas seul(e). Enseigner est un métier, c’est déjà difficile, qui plus est au pied levé et à son enfant.

  1. N’en faites par trop

Pas la peine d’acheter un tableau ou de demander à votre enfant de vous appeler maîtresse. Pas la peine non plus de mettre des notes à votre enfant ou de faire la classe de 8h à 16h tous les jours, vous allez tous vous épuiser.

Ne faites pas non plus tout le travail demandé d’un seul coup. Répartissez cela sur la journée avec des temps de pause. Les enfants ne montrent certainement pas la même dynamique de travail à la maison qu’en classe… et c’est normal. Rappelez-leur juste que nous vivons une situation particulière et que même si leur professeur n’est pas en face d’eux, ils doivent faire le mieux possible le travail qui leur est demandé.

Si vous avez plusieurs enfants, de niveaux différents, essayez de privilégier des temps pour chacun et des temps communs.

  1. Faites preuve de créativité

La liberté pédagogique, c’est le fait que chaque enseignant doive enseigner la même chose (= le programme) mais qu’il puisse le faire à sa façon (à partir de documents, d’une leçon, avec un jeu, en comptant des pommes et des bananes…). Alors place à la créativité… c’est le moment de faire entrer votre enfant dans votre univers: peinture, musique, bricolage, cuisine, informatique, jardinage,…

  1. Positivez

Vous n’auriez jamais pensé avoir à faire classe à la maison à votre enfant ? Tous les parents se retrouvent aujourd’hui dans la même situation qu’il faut voir comme une petite parenthèse hors du temps où l’on court partout. Profitez-en pour sortir les jeux oubliés, les Monopoly dont on a jamais le courage d’aller au bout de la partie, les livres de recettes,…

Retour à la liste